Tout ce qui vient d’être dit sur les actions de la pensée sur la matière rejoint la « théorie des cordes » de la
physique quantique qui explique que nous sommes tous reliés comme les notes de musique d’une même
partition. C’est ainsi qu’un changement chez nous serait capable de produire des transformations chez les
autres, mais aussi des transformations dans notre réalité. Nous pourrions ainsi plagier une phrase célèbre en
affirmant qu’« un battement d’ailes de papillon à Tokyo est capable de produire un ouragan à New York, mais
aussi un trou noir à l’autre bout de la galaxie ».

De son côté, la dualité onde-corpuscule démontrée en physique quantique explique que la pensée agit sur
l’énergie et par là, sur la matière. Elle confirme en quelque sorte que notre environnement peut être changé
par nos pensées. Ceci n’est pas non plus sans rappeler la vision du monde des aborigènes d’Australie qui
avance que : « Tout ce qui s’est réalisé a d’abord été rêvé ». Tout a donc commencé par la pensée. Tout ce qui
est, a d’abord été pensé. Par extrapolation, nous voyons que notre vie présente n’est que le résultat de nos
pensées passées.

La pensée intervient dans l’énergie qui ensuite se matérialise dans notre réalité.
Certains courants au sein des astrophysiciens avancent que l’Univers ne se formerait que sous l’action de
nos pensées. Ce serait nos pensées qui informeraient l’énergie pour lui donner sa forme matérielle. Nous
créerions ainsi l’Univers à chaque instant de notre vie. Sans notre pensée, il n’y aurait tout simplement pas
d’Univers. Tout ne resterait que sous forme d’énergie, c’est-à-dire sans forme. Quant à nous, nous ne serions
en quelque sorte des pensées baignant dans un océan d’énergies qui créeraient notre monde selon notre
convenance. Nous serions donc les seuls créateurs de notre vie.
L’Univers n’existerait que par notre présence… Mais nous vivrions tous dans des mondes différents reliés
par une trame commune. Cette trame correspondrait à notre espace-temps. Certains l’appellent aussi la
« matrice ». Nous ne rentrerions en contact avec les autres individus que s’ils répondaient à notre pensée
consciente, ou le plus souvent inconsciente. Sinon, ils ne pourraient pas entrer dans notre univers et donc n’y
participeraient pas.

Cette trame pourrait correspondre aussi à l’énergie du vide qui constitue la plus grande partie de notre
univers, soit 96 % exactement. Elle représente ce que les astrophysiciens appellent à tort la matière noire et
l’énergie noire, qu’ils n’ont jamais trouvées, ni prouvées l’existence jusqu’à présent. L’énergie du vide relie
toutes les particules entre elles, toutes les planètes et toutes les galaxies. Comme l’explique l’astrophysicien
américain Nassim Haramein, le vide est constitué d’une immense quantité d’énergie incohérente, dans
laquelle baigne la matière, formée d’énergie cohérente. Ce serait notre pensée qui donnerait sa « cohérence » à
l’énergie pour construire la matière. Cela expliquerait la réflexion de certains astrophysiciens qui pensent
que : « L’Univers ne se forme que sous notre regard ». Cette théorie novatrice, si elle est confirmée, explique
parfaitement que chacun d’entre nous est le seul créateur de son univers, confirmant ainsi scientifiquement la
pensée de ho’oponopono.

Quoiqu’il en soit, nous et notre pensée serions les seuls créateurs de notre univers et de notre vie. Jusqu’à ce
que vous lisiez ces lignes, vous n’aviez pas conscience de cet aspect des choses et vous construisiez votre
univers de manière inconsciente, en laissant aller vos pensées et en croyant que l’Univers provenait de
l’extérieur et des autres alors qu’il n’est qu’une création de votre monde intérieur.
Sachant cela, voyons maintenant comment vous pouvez vous construire un monde meilleur, un monde qui
répond à vos attentes.

Luc Bodin.

%d blogueurs aiment cette page :